Passer la zone des réseaux sociaux

Paris de l’Avenir : SNCF Réseau expose ses solutions concrètes pour le climat

Chaque jour, sur ses chantiers de modernisation, SNCF Réseau innove en recyclant, réparant et revalorisant les matériaux de la voie. Objectif : économiser les matières premières et l’énergie, pour limiter son impact environnemental et la raréfaction des ressources, selon les principes de l’économie circulaire. À l’approche de la COP21, ces initiatives sont mises en lumière par une exposition sur les berges de Seine. Visite guidée.
mise en situation

Du 12 septembre au 4 octobre 2015, sur les berges de la Seine (port du Gros Caillou), SNCF Réseau participe à l’appel à manifestation de la Ville de Paris. Cette exposition présente au grand public des centaines de solutions innovantes pour la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Elle est organisée à l’occasion de la COP21 (21e Conférence des Parties de l’ONU sur le changement climatique), qui se tiendra à Paris-Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Innover au quotidien pour le développement durable

Sur ses 30 000 km de lignes, le réseau ferré français accueille chaque jour 15 000 trains, 5 millions de personnes et 250 000 t de marchandises. En 2014, le transport ferroviaire de voyageurs a permis d’éviter l’émission de 8 millions de tonnes de CO2 (par rapport aux trajets routiers ou aériens). Très sollicitées, les infrastructures font l’objet d’un Grand Plan de Modernisation du Réseau (GPMR), aussi conçu pour limiter l’impact environnemental.

Pour donner à voir les innovations mises en œuvre sur les chantiers, les équipes de SNCF Réseau ont imaginé un « démonstrateur de solutions pour le climat ». Cette représentation grandeur nature a été réalisée à partir d’un morceau de voie ferrée : rails et leurs attaches (butées Nabla®), ballast (pierres concassées), traverses en bois et en béton (support de rails qui maintiennent leur écartement). Pour chacun de ces éléments, un panneau indique comment l’utilisation du matériel est optimisée : recyclage, réutilisation, réparation ou revalorisation. Des clips vidéo expliquent le déroulement de ces opérations, étape par étape.

Lire les articles :

> Business & Climate Summit : SNCF s'engage contre le réchauffement climatique

> Lutte contre le changement climatique

Faire mieux avec moins

Une animation et un grand panneau détaillent l’implication de SNCF Réseau dans l’économie circulaire (politique visant à employer plus efficacement les ressources, avec un impact environnemental moindre). Cette démarche se base sur les « 5 R » :

  • réduire les quantités de matières premières et d’énergie employées ;
  • réutiliser les matériaux sur le réseau (ex. : réemploi de 7 % des rails après contrôle qualité ou de 30 à 50 % du ballast directement en voie) ;
  • réparer des équipements ferroviaire (ex. : appareils de signalisation) pour prolonger leur durée de vie ;
  • recycler (ex. : traverses en bois incinérée dans un système de cogénération, extraction du cuivre des câbles usagés) ;
  • repenser les matériaux du futur, pour d’autres utilisations industrielles par exemple.

En misant sur ces principes, SNCF Réseau soutient aussi l’emploi dans les filières de collecte, tri, recyclage, etc.

> Plus de détails sur l'économie circulaire

Des initiatives concrètes pour l’environnement

Enfin, les visiteurs peuvent consulter un panneau retraçant la politique d’économie circulaire de SNCF Réseau. Par exemple, l’éco-conception des projets ferroviaires consiste à penser les infrastructures autrement (ex. : réduction des nuisances sonores), en dialoguant avec les riverains. Quant à l’entretien responsable des infrastructures, il s’appuie notamment sur des chantiers d’insertion et prend en compte la préservation des milieux naturels (sols, eau, air, biodiversité).

> Découvrir le système SIGMA

Chiffres clés
 

En 2014, pour près de 1 500 chantiers et plus de 1 000 km de voies renouvelées :

  • plus de 450 000 t de ballast neuf ont été économisées ;
  • 65 km de rails ont été réemployés ;
  • plus de 20 000 appareils de signalisation ferroviaire ont été réparés ;
  • 150 t de butées Nabla® ont été récupérées et transformées (par ex., pour l’industrie automobile).