Passer la zone des réseaux sociaux

Réseau sûr et de qualité

En France, le réseau ferré est l’un des meilleurs systèmes ferroviaires européens. SNCF Réseau a ainsi fait de la sécurité une de ses priorités. Modernisation, renouvellement du matériel, prévention… l’entreprise met en place plusieurs grandes actions pour maintenir et continuer à améliorer un tel niveau de performance.

Les actions menées pour sécuriser le réseau ferroviaire
SNCF Réseau met en place de nombreuses actions pour assurer la sécurité de tous les voyageurs, des tiers et des personnels ferroviaires, tout en continuant à améliorer la qualité de ses services.

Un des réseaux ferrés les plus sûrs d’Europe

En avril 2015, le réseau ferroviaire français était élu 3e meilleur réseau d’Europe sur 25 pays européens, selon une étude menée par le cabinet de conseil international BCG (Boston Consulting Group). Cette performance n’est pas due au hasard : SNCF Réseau a le souci permanent d’améliorer la sécurité et la qualité de son service pour les personnes circulant sur le réseau ferré national (entreprises ferroviaires, voyageurs, tiers et personnels).

Pour autant, SNCF Réseau considère que la sécurité ferroviaire n’est pas un acquis et qu’elle nécessite la mobilisation de tous les acteurs du monde du rail.

Moderniser l’infrastructure, un pilier pour la sûreté du réseau

Pour respecter ses engagements de sécurité et d’amélioration constante des conditions d’utilisation du réseau, SNCF Réseau met en place de nombreuses actions stratégiques, matérielles et humaines.

La direction de la Sécurité, Sûreté et des Risques (DSSR) de SNCF Réseau définit et pilote les politiques de sécurité du réseau (sécurité des personnes et des personnels, sécurité des circulations, sécurité des chantiers, sécurité aux passages à niveau). Elle dispose de relais dans toutes les directions métiers, pour mettre en œuvre les orientations choisies. La stratégie de l’entreprise Réseau 2020 définit un engagement d’excellence : faire du réseau français un des plus sûrs et régulé au monde, et deux objectifs 2020 : 

  • diviser par 2 le nombre d’accidents mortels sur le réseau ;
  • diminuer de 20 % les incidents liés à une mauvaise fiabilité du réseau structurant. 

Ainsi, dans le métier Maintenance et travaux, la direction de la Sécurité, Qualité, Sureté (SQS) a été créée. La maintenance de l'infrastructure reste en effet plus que jamais une priorité pour toute l’entreprise, en particulier après les accidents de Brétigny-sur-Orge en 2013 et de Denguin en 2014. Cela passe notamment par la mise en place du grand plan de modernisation du réseau et d’actions préventives - comme Vigirail - afin de stopper le vieillissement du rail et consolider sa sécurité. Ces mesures consistent à :

  • renouveler les composants en fin de vie ;
  • moderniser les équipements de sécurité ;
  • équiper les lignes de dispositif de contrôle ;
  • raffermir la maintenance des ouvrages boulonnés, etc.

Renforcer la sécurité des points sensibles

Si les circulations sur l’ensemble du réseau sont sûres, la sécurité sur certains points réputés dangereux peut encore être améliorée. Les heurts de personnes par train sur les voies et les accidents de passages à niveaux représentent les deux causes principales de mortalité sur le réseau (90 %).

Grâce à la mise en œuvre d’aménagements structurels, de mises aux normes et au renforcement de la prévention auprès des publics (notamment les automobilistes), les accidents ont été réduits de moitié aux passages à niveau durant les 10 dernières années.

SNCF Réseau poursuit aussi ses actions à travers un programme complémentaire :

  • travaux ;
  • cartographie des passages à niveaux dans les GPS ;
  • renforcement de la prévention ;
  • suppression de certains passages à niveaux.

Les personnels ferroviaires s’impliquent aussi pour améliorer la fiabilité du réseau. Du chantier aux circulations, ils sont sensibilisés aux enjeux de sécurité. Des formations spécifiques leurs permettent de connaître et respecter les normes, spécifications et législations en vigueur. Ils sont ainsi plus à même de pouvoir agir préventivement.

Ces formations intègrent aussi les nouvelles technologies et permettent aux agents d’être plus réactifs grâce au principe de réalité augmentée (utilisation de tablettes connectées pour une traçabilité à 100 % et en temps réel de la surveillance des infrastructures, par exemple).

Éducation aux mobilités responsables : les interventions en milieu scolaire
 

20 % des Volontaires en Milieu Scolaire (VMS) sont des agents SNCF Réseau qui ont reçu une formation spécifique pour intervenir dans les classes. Encore en activité professionnelle, ils peuvent partager leurs expériences avec les élèves et ancrer leur discours de prévention dans le réel. Le programme de prévention multimédia et interactif « Voyageur et Citoyen », co-construit avec l’Education Nationale, est utilisé lors des interventions. Il permet d’aborder les risques en milieu ferroviaire (risques électriques, de heurts par un train…) et les comportements civiques à adopter dans les transports publics (respect des autres voyageurs, du matériel mis à disposition, etc.)

Ce dispositif contribue directement à la qualité de production et de service SNCF dans les territoires.

Rendez-vous sur le site SNCF pour aller plus loin