Publiée le 26/01/2017 - Mise à jour le 27/01/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

UNE NOUVELLE TOUR DE CONTRÔLE FERROVIAIRE POUR LA GARE DE LYON

48 heures pour mettre en service la nouvelle tour de contrôle ferroviaire de Paris Gare de Lyon, tel est le défi des équipes de SNCF Réseau au cours du week-end des 18-19 mars 2017. Une opération d’envergure qui nécessitera l’arrêt complet des circulations vers et depuis les gares de Paris Gare de Lyon et Paris Bercy Bourgogne Pays d’Auvergne.

48H CHRONO POUR METTRE EN SERVICE LES NOUVELLES INSTALLATIONS

Le week-end de mise en service du 18-19 mars viendra couronner 5 ans de travaux (et 5 ans d’études), pour lesquels SNCF Réseau aura investi 200 millions d’euros sur fonds propres. 400 agents SNCF Réseau seront mobilisés durant l’interruption temporaire de circulation qui durera exactement 48 heures, du samedi 0 heure au lundi 0 heure. Le lundi 20 mars au matin, le nouveau poste d’aiguillage sera opérationnel et connecté à l’ensemble des systèmes de gestion des circulations. Les circulations reprendront.

 

CE QUI CHANGE

Actuellement, la gestion des circulations est assurée au sortir de la gare de Lyon, par les postes 1 et 2 de Paris qui datent de 1933. Tous deux sont situés dans un même bâtiment, au milieu des voies, peu après l’extrémité sud des quais, avec une cabine des aiguilleurs surélevée.

 

A partir du 20 mars, les postes 1 et 2 seront remplacés par un poste d’aiguillage informatisé comportant 4 centres techniques répartis de la Gare de Lyon à la bifurcation du km 9 (correspondant à l’entrée vers la LGV entre Paris et Lyon). La commande des itinéraires de ce poste d’aiguillage sera réalisée par les agents qui assurent la gestion des circulations, à partir de la nouvelle tour de contrôle ferroviaire de Vigneux-sur-Seine. A titre d’information, celle-ci gère avec la gare de Bercy 960 circulations chaque jour dont 420 RER de la ligne D, 260 autres trains (TER, IC, etc.), 200 TGV, 100 mouvements techniques ou de service en provenance ou à destination des centres de maintenance du Matériel Roulant (Technicentre Sud Est Européen).

 

BENEFICES DES NOUVELLES INSTALLATIONS DE PARIS GARE DE LYON

Le saut technologique rendra possible l'extension ultérieure des infrastructures de la Gare de Lyon pour augmenter sa capacité, accueillir de nouveaux matériels et à terme augmenter l’offre. La programmation informatique des itinéraires permettra une meilleure régularité des circulations puisque les aiguilleurs de la tour de contrôle pourront mieux anticiper la gestion du trafic et ses aléas. L’information sera plus efficace, notamment lors des situations perturbées. Les prises de décisions opérationnelles seront mieux partagées et plus réactives et les agents disposeront de manière globale et simultanée les informations précises sur la localisation des trains, ce qui favorisera en bout de chaîne l’information client. Enfin, la télésurveillance des installations de signalisation facilitera l’anticipation d’éventuels incidents.

 

PRINCIPES DU PROGRAMME COMMANDE CENTRALISEE DU RESEAU (CCR)

C’est un programme majeur de modernisation de l’exploitation du réseau. Il  vise à rassembler la commande des 1 500 postes d’aiguillage du réseau principal, ainsi que la régulation des circulations dans 16 centres, dits « Tours de contrôle ferroviaire » et eux-mêmes supervisés et coordonnés par le Centre National des Opérations (CNO) basé à Paris. Par son envergure, il est l’un des piliers du Grand Plan de Modernisation du Réseau (GPMR).

A ce stade, 6 tours de contrôle sont opérationnelles : Bordeaux (Aquitaine), Dijon (BFC), Lyon (Rhône-Alpes), Rennes (Grand Ouest), Pagny-sur-Moselle (Lorraine), Strasbourg (Alsace).

 

Le programme CCR repose sur un investissement de 5 milliards d’euros étalé jusqu’en 2032. Près de 350 millions d’euros sont nécessaires pour centraliser la gestion des postes d’aiguillage d’une zone autour d’une tour de contrôle ferroviaire (10 de ces zones sont en cours de déploiement).

 Vidéos