Publié le 22/06/2016 - Mis à jour le 01/07/2016
Passer la zone des réseaux sociaux

La LGV Nord entame sa 2e phase de modernisation

Mise en service au mois de mai 1993, la ligne à grande vitesse (LGV) Nord, qui relie Paris au Tunnel sous la Manche et à la frontière belge, fait l’objet, depuis 2015, d’un chantier de modernisation. Après le renouvellement des composants de la voie 2 (sens Lille-Paris), ce sont les composants de la voie 1 (sens Paris-Lille) qui sont, depuis février 2016, en cours de révision. Retour, en images et en chiffres, sur ces travaux menés… à grande vitesse.

Calendrier

2015

Phase 1 du projet : remplacement des composants de la voie 2 dans le secteur de Ressons, sens Lille - Paris

février 2016

Lancement de la phase 2 du chantier

2 février 2016 - 30 avril 2016

Remplacement du ballast sur la voie 1 (sens Paris – Lille), dans le secteur de Ressons

23 mai 2016 - 23 juillet 2016

Renouvellement du rail de la voie 1

2017 - 2021

Renouvellement des autres sections de la ligne Paris-Lille (phases 3 à 7)

Une ligne grande vitesse stratégique

Depuis 1993, la ligne à grande vitesse (LGV) Nord représente un enjeu important pour le réseau ferré européen. En effet, c’est cette ligne qui permet de relier les centres névralgiques, économiques et politiques que sont Paris, Londres et Bruxelles. La LGV Nord est empruntée par différents types de trains : TGV, Thalys, Eurostar… Au total, pas moins de 200 trains par jour circulent sur ses voies, à une vitesse élevée. Certains composants, comme les rails et le ballast, doivent donc être régulièrement remplacés.

Une 2e phase de modernisation jusqu’en juillet 2016

Depuis le 2 février et jusqu’au 23 juillet 2016, près de 25 km de voie sont renouvelés dans le secteur de Ressons, dans l’Oise. Pour minimiser la gêne occasionnée, les travaux sont réalisés de nuit. Malgré cela, la vitesse des trains est limitée pour toute la durée du chantier, ce qui occasionnera pour les utilisateurs un léger allongement du temps de parcours.

Sur la LGV Nord, des rails sont en train d’être remplacés lors d’un chantier de nuit.
Remplacement de rails sur la LGV Nord

Cette deuxième phase de modernisation, après des travaux similaires sur la voie 2 en 2015, représente un total d’investissement de près de 40 millions d’euros.

Cette opération de modernisation se déroule en deux temps :

  • Renouvellement du ballast : le ballast a pour but d’absorber les vibrations au passage des trains. Il doit être régulièrement remplacé. Au cours de cette opération, les traverses sont également changées.
  • Remplacement des rails : le renouvellement des longs rails soudés (LRS) permet d’optimiser les conditions de circulation des trains. Durant les travaux, la vitesse des trains est limitée à 170 km/h.

 dégarnissage, renouvellement des voies et relevage.
Le remplacement du rail et du ballast s’effectue en trois temps

Des travaux prévus jusqu’en 2021

Engagée en janvier 2015, cette modernisation de la LGV Nord est prévue pour une durée de 6 ans, jusqu’en 2021. Elle a pour objectif de garantir la régularité, le confort et le niveau de performance et de service de l’infrastructure entre Paris et le nord de l’Europe.

Sur chaque section de la LGV, les travaux se dérouleront de façon similaire, par le renouvellement du ballast puis par le remplacement des rails. 

Chiffres-clés

  • 24,5 km de voie renouvelés
  • 40 millions d’euros investis
  • 50 km de rail neuf
  • 28 200 tonnes de ballast neuf
  • 150 agents et 1 train-usine mobilisés