Publié le 04/08/2016 - Mis à jour le 03/02/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Remplacement du Viaduc de la Siagne

Le viaduc ferroviaire de la Siagne se situe sur la Commune de Mandelieu- La Napoule, entre les gares de Mandelieu et Cannes La Bocca. Construit en 1862, l’ouvrage d’art supporte la ligne ferroviaire qui relie Marseille Saint-Charles à Vintimille. Cette ligne permet d’assurer des liaisons régionales, nationales mais également internationales. SNCF Réseau prévoit le remplacement des deux tabliers métalliques du pont-rail existant tout en conservant les appuis, c’est-à-dire les trois piles en rivière, et les deux culées situées sur les berges.
Le viaduc de la Siagne aujourd'hui

Calendrier

Fin 2016

Enquête publique environnementale

Avril / mai 2017

Début des travaux

Novembre 2017

Pose du passage inférieur

Octobre 2018

Pose du viaduc neuf

Début 2019

Travaux paysagers et de remise en état

Les travaux ont pour objectif de pérenniser la ligne et de fiabiliser les circulations ferroviaires.

Le viaduc ferroviaire de la Siagne se situe sur la Commune de Mandelieu- La Napoule, entre les gares de Mandelieu et Cannes La Bocca.

Construit en 1862, l’ouvrage d’art supporte la ligne ferroviaire qui relie Marseille Saint-Charles à Vintimille. Cette ligne permet d’assurer des liaisons régionales, nationales mais également internationales.

Le viaduc actuel a une longueur de 82 m et une largeur de 11m. Il enjambe à la fois la rivière « La Siagne » à proximité de son embouchure (400 m de la mer Méditerranée) et l’avenue de la Mer (RD 92). Il se situe au cœur du Golf Old course de Mandelieu – La Napoule.

SNCF Réseau prévoit le remplacement des deux tabliers métalliques du pont-rail existant tout en conservant les appuis, c’est-à-dire les trois piles en rivière, et les deux culées situées sur les berges.

Aujourd’hui, cet ouvrage d’art arrive en fin de vie. Compte tenu de sa valeur patrimoniale, la possibilité de sa conservation, moyennant des réparations supplémentaires a été étudiée par SNCF Réseau. Néanmoins, les avaries importantes et la corrosion présentes sur la partie métallique ne permettent pas de le conserver. Il doit être remplacé.

Le remplacement de ce viaduc est prévu à court terme (fin 2018).

Ce nouvel ouvrage d’art permettra aux circulations ferroviaires de retrouver leur vitesse nominale de 140 Km/h au lieu des 40 Km/h actuels.

 

Plusieurs hypothèses architecturales ont été étudiées. C’est finalement une structure métallique horizontale de 83 mètres de long et de 12 mètres de large, s’intégrant au mieux dans le paysage,  qui a été retenue.

Cette opération nécessite :

  • Des travaux de génie civil de grande ampleur pour remplacer les structures métalliques,
  • Des travaux ferroviaires : pose de voies, pose de caténaires (alimentation électrique), ainsi que des réseaux de signalisation et de télécommunication nécessaires à la circulation des trains,
  • La construction d’un passage inférieur de 3.5 m de large (à l’ouest du viaduc). Ce passage, créé dans le remblai ferroviaire (réalisé au préalable en novembre 2017) permettra de dévier les circulations des golfeurs, en dehors des emprises du chantier et en toute sécurité,
  • Des travaux d’aménagement paysagers et de remise en état.

Le nouveau pont-rail comportera deux tabliers distincts et accolés supportant chacun une voie ferrée. L’extrémité nord du parking de la Siagne servira de base travaux. Ces tabliers neufs y seront entreposés puis assemblés. Leur mise en place sera effectuée en une seule fois, par ripage, après avoir été posés sur des piles provisoires parallèlement au pont actuel.

Les travaux ont pour objectif de pérenniser la ligne et de fiabiliser les circulations ferroviaires.

 

Des travaux à 40 millions d'euros

Les travaux sont entièrement financés par SNCF Réseau.