Publié le 05/12/2016 - Mis à jour le 07/06/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

RER E EST+ Amélioration de l'offre entre Villiers-sur-Marne et Roissy-en-Brie

RER E Est+ Amélioration de l'offre entre Villiers-sur-Marne-le Plessie-Trévisse et Roissy-en-Brie

Calendrier

2016- mi 2018

Etudes préliminaires

Début 2017

Concertation

Mi-2018 - 2020

Etudes détaillées

2018

Enquête publique

2020 - 2025

Travaux

Horizon 2025

Mise en service du projet RER E Est +

LE PROJET EN BREF

La charge des trains au départ de Tournan en heures de pointe oblige de nombreux voyageurs à effectuer leur trajet debout dès la gare d’Emerainville – Pontault-Combault et jusqu’à Paris. A l’inverse, les trains au départ de Villiers-sur-Marne-Le Plessis-Trévisse présentent dans l’ensemble des places assises non occupées, y compris en heures de pointe.

Actuellement les RER stationnent environ 5 minutes en gare d'Emerainville-Pontault-Combault (le matin) et à Roissy-en-Brie (le soir). Ce temps de stationnement est lié au dépassement des RER E par des trains sans arrêts de la ligne P et des Intercités.

LES OBJECTIFS DU PROJET

  • Permettre une meilleure répartition des voyageurs entre les trains du RER E afin de décharger les trains au départ de Tournan,
  • Doubler la fréquence de desserte d’Emerainville-Pontault-Combault et de Roissy-en-Brie avec 8 trains/h en heures de pointe et 4 trains/h en heures creuses
  • Renforcer la fréquence des trains en gare des Yvris-Noisy-le-Grand à 4 trains /h toute la journée
  • Supprimer le stationnement long des RER E en gare d'Emerainville-Pontault-Combault et Roissy-en-Brie lié à leur dépassement par des trains sans arrêt

LES AMENAGEMENTS PREVUS

  • Pour permettre cette amélioration significative du service, une 3ème voie doit être créée entre les gares de Villiers-Le Plessis Trévise et d’Emerainville – Pontault-Combault. Cette infrastructure supplémentaire permettra de dédier une voie aux RER E (et d’éviter le mélange avec les trains rapides). Le tracé proposé pour la nouvelle infrastructure jouxte les voies existantes et évite tout impact sur les habitations et jardins privés.
  • Pour permettre le retournement des trains, le terminus de Roissy-en-Brie sera aménagé, avec la création de 2 voies supplémentaires en arrière-gare.

COÛT ET FINANCEMENT DU PROJET

  • SNCF Réseau assure la maîtrise d’ouvrage du projet et, à ce titre, pilote les études et mène la concertation.

Le projet, programmé dans le cadre du Schéma directeur du réseau Paris-Est, est mené en collaboration avec :

  • Le STIF, autorité organisatrice des transports en Île-de-France. Ce dernier a validé le 1er juin dernier le schéma directeur qui prévoit des actions de court, moyen, et long termes pour l'amélioration de la qualité de service. Il finance également intégralement le matériel roulant.
  • L’Etat et la Région Ile-de-France en tant que financeurs des études relatives au projet.

Coût du projet : 270 millions d'euros pour l'infrastructure et 230 millions d'euros pour la nouvelle générations de RER à 2 étages.

Vidéo de présentation du projet

La concertation

Le dispositif de concertation

Il a été conçu dans l’objectif de recueillir les avis des riverains directs du projet et les usagers du RER E.

  • 2 ateliers associés à des visites de terrain avec les riverains de Villiers-sur-Marne et Noisy-le-Grand
  • 2 rencontres de proximité avec les voyageurs et les riverains des gares d’Emerainville - Pontault-Combault et Roissy-en-Brie
  • 5 rencontres en gare avec les voyageurs

En dehors des réunions publiques, les participants ont pu contribuer par e-mail à l’adresse rere.est.plus@reseau.sncf.fr ou en formulant un avis sur les coupons T accolés au dépliant d’information, qu’ils pouvaient renvoyer gratuitement par voie postale, ou déposer dans une urne disponible en mairies de Noisy-le-Grand, Emerainville et Pontault-Combault, ainsi qu’au Centre social et culturel des Airelles à Roissy-en-Brie.

Un dispositif d’information au service de la concertation

  • Un dépliant d’information vignette
  • Des affiches en mairie, en gare et dans les bus
  • Des panneaux d’exposition en mairie et lors des rencontres publiques
  • Une page internet dédiée au projet
  • Un film diffusé à bord des trains et en rencontres publiques

Deux enquêtes menées auprès des riverains et usagers du RER E

  • Une enquête réalisée du 28 novembre au 2 décembre 2016 par des étudiants en master transport auprès de 530 voyageurs du RER E ;
  • Une enquête téléphonique auprès des riverains et voyageurs du projet RER E Est+, réalisée par l’IFOP du 12 au 17 décembre 2016.

Les résultats de ces deux enquêtes ont montré que les principales attentes des voyageurs et riverains interrogés étaient d’augmenter la fréquence, la ponctualité et la régularité du RER E, ainsi que la disponibilité de places assises.

La concertation en chiffres

Les enseignements de la concertation

  • Un soutien fort au projet

Dans l’ensemble, SNCF Réseau retient que les élus et participants à la concertation ont exprimé un soutien fort au projet, en soulignant l’amélioration de l’offre, de la fréquence, de la desserte et des temps de parcours qu’il apporte aux voyageurs. Ils ont aussi été nombreux à demander que le projet aboutisse plus rapidement.

  • Des inquiétudes des riverains sur l’intégration de la 3e voie

SNCF Réseau a entendu les inquiétudes de riverains à propos de l’intégration de la troisième voie, en termes d’impact foncier et sur le cadre de vie (bruit, paysage, vibrations…) ou encore de gestion des travaux. Ont également été entendues les demandes de protections acoustiques et/ou visuelles le long des voies et les interrogations sur l’aménagement nécessaire du pont Paul Serelle, ou encore la localisation du site de remisage des rames.

  • Des expressions au sujet de la situation actuelle

SNCF Réseau a relevé une forte attente pour améliorer la situation actuelle en développant l’intermodalité dans les gares concernées par le projet RER E Est+ en offrant une meilleure accessibilité pour les automobilistes, les cyclistes, les voyageurs en bus et les personnes à mobilité réduite.

Les engagements

Prenant en compte les attentes et les inquiétudes du public et des acteurs locaux, SNCF Réseau prend les engagements suivants :

D’ici l’enquête publique, SNCF Réseau s’attachera à :

  • Rechercher toutes pistes d’optimisation pouvant concourir à réduire les délais de réalisation du projet RER E Est+.
  • Approfondir la recherche de mesures de préservation du cadre de vie des riverains, de type protections visuelles (mur, écran, etc.) et en informer les riverains.
  • Poursuivre la coopération avec le STIF et les communes sur les aménagements des gares et l’intermodalité (adaptation du stationnement et du réseau de bus).
  • Poursuivre la collaboration avec la commune de Noisy-le-Grand pour faciliter les différentes circulations (piétons, cyclistes) sur le nouveau pont Paul Serelle en cohérence avec le projet de la ville de refonte de l’organisation de la circulation autour de cette rue.
  • Informer les riverains des voies ferrées de l’avancée des études préalablement au lancement de l’enquête publique.

Après l’enquête publique, en préparation du chantier, SNCF Réseau s’engage à :

  • Étudier les possibilités de coordination des travaux du projet RER E Est+ avec les autres chantiers en interface (projets de transport en commun et projets des villes traversées) en vue de limiter les impacts pour les riverains.
  • Informer les riverains et les voyageurs en préalable aux travaux liés au projet RER E Est+ pour leur permettre d’anticiper les gênes occasionnées.
  • Requérir un référé préventif selon les modalités définies par la réglementation, c’est-à-dire un état des lieux avant et après travaux mené par un expert, sur toute la zone des travaux avant le démarrage des chantiers.

Pour plus de détails, le bilan de la concertation et ses annexes sont téléchargeables ci-dessous.