Passer la zone des réseaux sociaux

Les passages à niveau

En 2016, SNCF a déploré 111 collisions qui ont provoqué la mort de 31 personnes et 15 blessés graves. En 10 ans, le nombre d'accidents aux passages à niveau a diminué de près de 50 %. Avec ses partenaires, SNCF Réseau poursuit ses efforts pour progresser encore dans cette voie. L’entreprise fait en effet de la sécurité aux passages à niveau une de ses priorités, et renforce chaque année sa politique de sécurisation et de prévention aux abords de ces passages.

Les actions menées pour sécuriser les passages à niveau

Le réseau ferré français compte 15 459 passages à niveau, franchis chaque jour par 16 millions de véhicules.

Sur ces 10 dernières années on compte :

  • Près de 50 % d’accidents en moins (soit 111 collisions entre un véhicule et un train en 2016) ;
  • un nombre de victimes annuelles dans les collisions divisé par 2.

Les passages à niveau ayant connu plusieurs incidents par an ou ayant des trafics routiers et ferroviaires élevés sont identifiés dans le programme national de sécurisation qui consiste à prioriser leur suppression ou leur équipement.

Ainsi en 2017, 163 passages à niveau sont inscrits au programme national de sécurisation, contre 437 en 1997).

La suppression ou l’amélioration des passages à niveau implique l’engagement des collectivités territoriales concernées, de l’Etat et bien sûr de SNCF Réseau, qui co-financent les travaux. Le processus peut prendre plusieurs années et représente de lourds investissements (près de 14 M€ investis par SNCF Réseau en 2016 pour la suppression de 8 passages à niveau).

C’est pourquoi SNCF Réseau engage d’autres actions en parallèle :

  • ne pas créer de nouveaux passages à niveau ;
  • mener des études et des expérimentations pour trouver de nouvelles solutions d’amélioration de la sécurité :
    • mise en place de détecteurs d’obstacles sur les voies permettant d’anticiper les risques de heurts,
    • équipement des feux routiers par des lampes à diodes améliorant la visibilité, 
    • aménagement des barrières par l’ajout de lamelles souples empêchant les piétons de traverser.

Les mesures de prévention engagées pour faire évoluer les comportements

Les campagnes menées auprès du grand public

Un passage à niveau n’est pas un carrefour routier ou piéton comme un autre, mais il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant la signalisation. Or, les collisions aux passages à niveau sont dues à 99 % au non-respect par les usagers des règles de sécurité routière (soit délibéré, soit par inattention).

Aujourd’hui encore, 20 % des Français déclarent avoir déjà franchi un passage à niveau en ne respectant pas la signalisation (source étude TNS Sofres, juillet 2015).

La prévention est donc un axe fondamental de la politique sécurité menée par SNCF Réseau, qui a lancé en 2008 la journée nationale de sécurité aux passages à niveau (journée mondiale, ILCAD, organisée par l'UIC depuis 2009).

Dans ce cadre SNCF Réseau réalise une campagne de sensibilisation dans toutes les régions de France « Ne risquez pas votre vie aux passages à niveau. Respectez le Code de la route ».

En parallèle, tout au long de l’année, plus de 400 agents volontaires interviennent en milieu scolaire pour informer les élèves sur les risques ferroviaires (programme « Voyageur et citoyen »).

Pour en savoir plus sur les interventions en milieu scolaire : www.imsentreprendre.com

Les campagnes à destination des entreprises de transport et des conducteurs de convois

Au vu des difficultés régulièrement rencontrées par les convois exceptionnels lors de la traversée de passages à niveau, SNCF Réseau a réalisé un dépliant spécifique à destination des entreprises de transport et des conducteurs de convois.

L’objectif de ce support est double :

  • Rappeler aux entreprises de transport l’article 12 de l’arrêté du 4 mai 2006 stipulant les conditions à respecter par un convoi lors d’un franchissement de passage à niveau en France :
    • Limites de hauteur
    • Largeur
    • Garde au sol
    • Temps de franchissement
    Aucun convoi ne doit s’engager si ces 4 conditions ne sont pas respectées, au risque de rester immobilisé sur les voies.
  • Détailler les règles de sécurité à respecter par les conducteurs de convois aux abords d’un passage à niveau et les informer de la conduite à avoir en cas d’immobilisation sur les voies. Il rappelle également les panneaux de signalisation des passages à niveau en France, ainsi que les sanctions encourues en cas de non-respect des règles.

Ce document, réalisé en 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais), a pour ambition de sensibiliser le plus largement possible, y compris en-dehors de nos frontières.

Nos partenaires - le ministère de l’intérieur (DSCR), le ministère des transports, la fédération des transporteurs routiers (FNTR), l’Aftral (formation professionnelle des conducteurs routiers), la Fédération Nationale des Travaux Publics et l’International Road transport Union - se sont tous engagés à diffuser largement ce support.

Il sera en parallèle systématiquement distribué aux préfectures par les correspondants sécurité SNCF Réseau en charge d’autoriser les trajectoires des convois sur notre territoire.

Ce support spécifique s’inscrit pleinement dans le plan d’actions de prévention de SNCF Réseau : « Sur les rails le danger est plus rapide que vous ! »