Passer la zone des réseaux sociaux

Les traversées de voies en gare

Les équipes de SNCF Réseau agissent pour réduire toujours plus le nombre d’accidents liés aux traversées de voies en gare. Les points d’arrêt des trains sont progressivement équipés d’installations standardisées, voire de passerelles ou de passages souterrains. La signalétique est aussi repensée pour mieux attirer l’attention des voyageurs. Des campagnes de sensibilisation et de prévention leur rappellent par ailleurs les règles de sécurité à appliquer.

Une mobilisation continue pour plus de sécurité sur les voies et les quais

Pour sécuriser toujours davantage la traversée des voies en gare (TVP), SNCF Réseau prend de nombreuses mesures. Depuis l’an 2000, un programme dote peu à peu toutes les gares d’équipements de traversée des voies, standardisés selon un référentiel précis. Pour chaque point d’arrêt, le type d’installation (passage planchéié, passerelle, passage souterrain) est choisi selon les spécificités du site (trafic, vitesse des trains, visibilité, etc.)

En 2011, un nouveau plan d’actions a aussi été initié pour stopper la création de nouvelles TVP et en supprimer certaines, également au profit de passages souterrains ou de passerelles. En outre, ce plan prévoit  d’installer ou modifier la signalétique liée aux traversées de voies, qui peut être fixe (affiches, bandes jaunes sur les quais) ou intermittente (pictogramme lumineux qui s’allume à l’approche d’un train).

En parallèle, depuis 2014, des dispositifs expérimentaux incitent les voyageurs à se montrer plus prudents et attentifs :

  • chicanes sur les quais, invitant à regarder à droite puis à gauche avant de franchir les voies ;
  • sonorisation associée au signal lumineux du TVP, notamment pour attirer l’attention sur les trains croiseurs (arrivant en sens inverse sur la 2e voie à traverser), impliqués dans 65 % des accidents ;
  • barrières similaires à celles des passages à niveau.

Rester vigilant pour éviter les accidents

 

En gare, les voyageurs peuvent être exposés à certains dangers s’ils ne respectent pas les consignes de sécurité. L’effet de souffle lié à la vitesse de passage des trains peut aspirer une personne debout à moins de 1,50 mètre des voies. Il existe aussi un risque de heurt par un train si l’on reste trop près de la bordure du quai, ou si l’on franchit les voies en dehors du passage aménagé (traversée des voies à niveau par le public ou « TVP »). En 2014, 8 personnes ont été blessées et 11 ont perdu la vie de cette façon. La même année, 5 accidents mortels sont également survenus en traversant une TVP. Généralement, ce type d’accident est lié à l’imprudence ou à l’inattention des victimes (50 % des cas).

Sensibiliser le public pour atteindre l’objectif « zéro accident »

Parmi les victimes d’accidents survenus sur les TVP, 60 % sont des jeunes et 30 % ont plus de 65 ans. Aussi, chaque année, sur tout le territoire, SNCF Réseau mène des campagnes de sensibilisation qui ciblent plus spécialement ces catégories de population. Elles mettent l’accent sur les risques présents lors de la traversée des voies en gare, et rappellent les règles à respecter dans ce cadre :

  • il faut toujours emprunter le passage balisé pour franchir la voie et marquer l’arrêt avant de traverser ;
  • si le passage est équipé de signaux lumineux, la traversée est interdite dès qu’ils clignotent (arrivée imminente d’un train) ;
  • dans tous les cas, il convient de regarder à droite et à gauche avant de franchir le passage.

Tous les ans, des agents SNCF spécialement formés rappellent ces principes à plus de 200 000 élèves lors d’interventions en milieu scolaire (IMS). Ces actions de sensibilisation se déroulent dans le cadre du programme « Voyageur et citoyen ».

Comportement des publics en gare : une étude instructive

 

De 2012 à 2014, une étude a été menée auprès de personnes fréquentant les gares en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Les équipes de SNCF Réseau en ont retiré plusieurs enseignements :

  • en gare, les voyageurs sont souvent pressés, et peu attentifs aux annonces et affichages autres que ceux dédiés aux horaires. Très sollicités visuellement, ils ont du mal à faire le tri entre toutes les informations proposées ;
  • sur les quais, une majorité de ceux qui attendent leur train ne respectent pas les distances de sécurité par rapport aux voies ;
  • avant de franchir une TVP, la majorité des voyageurs regarde seulement à gauche. Quand les pictogrammes lumineux se déclenchent avant l’arrivé d’un train, une très grande partie des personnes a aussi tendance à traverser les voies en accélérant.

Face à ces phénomènes, SNCF Réseau envisage notamment une révision de la signalétique (positionnement, couleur, etc.)

SNCF Réseau agit pour la sécurité de tous.