Publiée le 26/09/2018 - Mise à jour le 26/09/2018
Passer la zone des réseaux sociaux

SNCF Réseau sensibilise le monde agricole aux enjeux de la divagation d’animaux d’élevage dans les emprises ferroviaires

Les divagations d’animaux d’élevage (bovins, ovins, équidés, caprins) sont à l’origine chaque année de collisions avec les trains, occasionnant des perturbations du trafic ferroviaire, des dégâts matériels ainsi que des accidents humains parfois graves. Confronté à ce phénomène en constante augmentation, SNCF Réseau lance une campagne de sensibilisation auprès des éleveurs et de l’ensemble du monde agricole.



Au cours des 5 dernières années en Nouvelle-Aquitaine, SNCF Réseau a dénombré 438 incidents suite à la présence de bétail sur ou aux abords des lignes ferroviaires. En cumulé, cela représente 517 heures de retard, soit environ 21 jours, subi par les usagers, et près de 1 500 trains impactés.

Ces incidents sont souvent dus à l’absence ou au défaut d’entretien des clôtures, mais également à un manque de vigilance, lors du déplacement d’animaux par exemple.

Afin d’améliorer la régularité des circulations ferroviaires ainsi que l’insertion des lignes dans leur environnement, SNCF Réseau a réalisé en 2017 une étude sur la divagation des animaux d’élevage au sein des emprises ferroviaires. Cette étude a permis d’établir une cartographie régionale des « points chauds » sur le réseau et de les hiérarchiser. Sur cette base, une campagne de sensibilisation du milieu agricole vient d’être lancée.

L’objectif est de rappeler aux éleveurs riverains d’une voie ferrée leurs obligations (mise en place d’une clôture comme prévu par le code rural, entretien et vérification du bon état de ces installations), mais également les bons gestes à adopter (vigilance absolue lors de la traversée des passages à niveau par les animaux, contrôle de la bonne fermeture des enclos après passage).

Il est également rappelé aux éleveurs et propriétaires d’animaux que leur responsabilité pénale peut être engagée et que la réparation financière des préjudices matériels et corporels causés leur incombe.

 

Actions réalisées dans le cadre du plan de communication

  • Publication d’encarts presse dans les revues agricoles
  • Envoi d’un courrier personnalisé accompagné d’un flyer pédagogique aux éleveurs, associations d’éleveurs, Mutualité Sociale Agricole, coopératives, chambres d’agriculture, mairies situés dans les zones identifiées « points chauds »
  • Relai de la campagne sur les réseaux sociaux et sur le site internet SNCF Réseau