Publiée le 01/08/2017 - Mise à jour le 01/08/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Patrick Jeantet au coeur des travaux de Jet Grounding du RER C

Vendredi 28 juillet 2017, Patrick Jeantet, président directeur général de SNCF Réseau, s’est rendu sur le site de Saint-Michel Notre-Dame en Île-de-France, pour assister aux travaux de renforcement du tunnel central du RER C qui ont lieu du 15 juillet au 26 août.

Au programme de la visite, une présentation des enjeux du chantier animée par Karim Touati, Directeur de Maintenance et Travaux en Île-de-France SNCF Réseau et de Bertrand Gosselin, Directeur de la ligne C. L’occasion pour Patrick Jeantet, de « saluer les 300 personnes mobilisées sur ces travaux du RER C mais aussi toutes celles et ceux sur tous les chantiers d’Île-de-France ».  Après une présentation technique de la visite, le président a rejoint le chantier, encadré et piloté par les agents SNCF Réseau.

¼ de la population parisienne empreinte la ligne C quotidiennement

La ligne C est une ligne longue de 187 km. Elle supporte l’un des trafics les plus denses d’Île-de-France avec  540 000 voyageurs chaque jour soit 1/4 de l’ensemble de la population parisienne transporté chaque jour.

Ses différentes branches convergent vers un tunnel centenaire à 2 voies, via lequel 20 trains passent en heure de pointe (soit environ 1 train toutes les 2 min 30), entre Champ de Mars et Bibliothèque François-Mitterrand.

100 mètres de tunnel confortés

6 semaines de travaux  sont nécessaires au renforcement du tunnel central du RER C long de plus de 100 mètres et âgé de plus d’un siècle grâce à la technique du jet grouting. Un procédé qui consiste à consolider les fondations grâce à la création de 213 colonnes qui ont été fragilisées par les variations du niveau de la Seine.

Outre le renforcement de l’assise des tunnels du tronçon entre Paris-Austerlitz et Avenue Henri-Martin, et Paris-Austerlitz et Javel, ces travaux incluent aussi des opérations de modernisation des voies, d’accessibilité des quais, de rénovation et d’embellissement des gares.

Ce chantier qui mobilise plus de trois cents personnes quotidiennement, 24h sur 24 devrait réduire l’âge moyen du rail dans le tronçon central, fortement sollicité par une fréquence de circulation très élevée et une configuration des voies complexe.

Crédit photo : Bernard Baudin.