Publiée le 24/07/2014 - Mise à jour le 12/10/2015
Passer la zone des réseaux sociaux

Désherbage des voies : une innovation alliant sécurité et environnement

SNCF a mis en place un outil permettant un traitement de la végétation plus performant, et respectueux de l’environnement.

Pour assurer la sécurité des circulations, le désherbage chimique et le débroussaillage mécanique sont nécessaires sur les voies et leurs abords. SNCF a mis en place un outil permettant un traitement de la végétation plus performant, et respectueux de l’environnement.

La végétation peut altérer les infrastructures ferroviaires et remettre en cause la sécurité du trafic. Elle peut par exemple créer des déformations, entraîner des problèmes de freinage et de patinage, voire des départs de feux en été… Il est donc indispensable de la maîtriser.

Des progrès accomplis dans le domaine du désherbage des voies

Le 14 juin 2013, SNCF et RFF ont signé un accord de partenariat avec les ministères chargés de l’agriculture, de l’environnement et de la santé (en lien avec l’axe 7 du Plan Ecophyto concernant la réduction des risques liés à l’usage des pesticides en zones non agricoles).

Le Système d’Information Géographique pour la Maîtrise de la végétation (SIGMA), associé à des GPS d’origine agricole adaptés aux moyens de traitement ferroviaires, s’inscrit dans cette démarche. Début 2014, ces dispositifs innovants ont été installés sur les 54 trains et camions désherbeurs dont dispose SNCF Infra.

Concrètement : lorsque l’un d’eux traite un périmètre, le GPS affiche en temps réel les zones à ne pas traiter, comme les cours d’eau et leurs abords. Les vannes de traitement se coupent alors automatiquement, avant de se remettre en marche en sortant de la zone d’exclusion.

Un risque environnemental réduit

Un tel outil offre des avantages concrets. Par exemple :
 

  • il permet de ne pas traiter deux fois au même endroit, réduisant ainsi l’usage d’herbicides ;
  • il diminue localement jusqu’à 50 % la consommation de produits phytosanitaires sur le réseau ferré national.

Cette évolution technologique contribue fortement à l’amélioration des pratiques de traitement chimique et concourt à la réduction de l’impact environnemental des interventions chimiques. Et par conséquent, à la réduction de l’empreinte environnementale du transport ferroviaire.

Une innovation unique au monde !

La base de données de SIGMA recense l’ensemble des opérations de désherbage réalisées sur les 30 000 km de lignes du réseau ferroviaire français, ainsi que toutes les réglementations environnementales régulièrement mises à jour. Le couple technologique GPS-Sigma offre une vision complète et quasi immédiate de la production, ce dont ne dispose aucun autre réseau historique de cette taille dans le monde.