Passer la zone des réseaux sociaux

Maintenir la performance du réseau, une priorité stratégique

La maintenance de l’infrastructure existante est la priorité de SNCF Réseau. Elle se traduit notamment à travers des chantiers de renouvellement des matériels ferroviaires, mettant en œuvre des techniques et des outils innovants. Pour intervenir au plus vite, SNCF Réseau s’appuie en effet sur les nouvelles technologies en ce qui concerne la surveillance des voies ou la centralisation des informations.



Des chantiers et travaux pour entretenir le réseau

Pour assurer la qualité de service dans 15 000 trains quotidiens, SNCF Réseau veille à la maintenance de son infrastructure. 1 500 chantiers sont donc prévus en 2016 afin de procéder au renouvellement ou à l’entretien des voies, des caténaires et des aiguillages.

Accéder à la carte des principaux chantiers 2016

Mieux connaître l’état du réseau grâce aux nouvelles technologies

Pour intervenir au plus vite sur les voies ferrées et leurs abords, de nouveaux moyens de vigilance sont mis en œuvre. Il s’agit notamment des trains de surveillance :

  • Le TGV Iris 320, pour le réseau LGV
  • Le train Surveille, pour le réseau classique
  • Le train SIM (Switch Inspection and Measurement), pour les aiguillages et les zones denses

Selon la technologie embarquée, ils analysent rapidement l’état des voies et de la signalisation, détectent les anomalies ou assurent la surveillance vidéo des aiguillages. Tablettes, smartphones, lasergrammétrie (scanner laser en 3 D) et drones permettent en outre de connaître l’état du réseau en temps réel et d’agir plus rapidement, même dans des sites difficilement accessibles.

Réorganiser les communications ferroviaires

La gestion des circulations est en cours de modernisation. SNCF Réseau entend ainsi centraliser et automatiser progressivement les commandes du réseau dans des mêmes lieux. Depuis avril 2015, c’est par exemple le cas en Lorraine. Ces nouveaux centres de commandes du réseau (CCR) permettent de gagner en réactivité et de répondre efficacement en cas de situation perturbée.

Le GSM-R (« Global System for Mobile communication for Railways »), généralisé sur l’ensemble du réseau fin 2015, facilite quant à lui les communications entre les trains et les différents personnels ferroviaires. Il assure également les échanges de données de signalisation avec les postes de régulation.

Renforcer l’accessibilité

Des chantiers de modernisation sont aussi en cours dans les 3 000 gares de voyageurs présentes en France. SNCF Réseau y intervient pour faire évoluer les quais, halles voyageurs, passerelles, passages souterrains ou les accès routiers et piétons afin de les rendre accessibles à tous.

Chiffres-clés
 
  • 4,79 Mds€ dédiés à la rénovation en 2016
  • Accélération du renouvellement des voies : 849 km en 2013, 973 km en 2014 et 1 000 km en 2015 

En 2015, remplacement de 400 appareils de voies, 450 km de fils de contact, 788 cœurs d’aiguillage, 280 000 traverses de voies et 3 600 km de caténaires

Un programme de rénovation majeur : Vigirail

Dans le cadre du programme Vigirail, le renouvellement des aiguillages s’accélère et les travaux s’intensifient. 326 aiguillages ont ainsi été remplacés en 2013, et 365 en 2014. Pour 2017, l’objectif est d’atteindre les 500 appareils. Cette progression s’appuie sur une véritable industrialisation des travaux grâce à l’utilisation d’outils spécifiques.

  • Les appareils de voies (ADV) sont prémontés en atelier pour arriver sur le lieu des travaux sur wagon-pupitre. Ce type de véhicule est capable de transporter un aiguillage entier, même en position inclinée.
  • Le train-grue (possédant une capacité de levage de 25 tonnes) permet ensuite de poser l’aiguillage en une seule fois sur la voie.

Ces deux machines offrent un gain de temps important. Les chantiers de modernisation peuvent ainsi se multiplier sans impacter le trafic de manière trop significative. Leur usage se généralisera d’ici à 2017. D’autres engins sont en cours d’expérimentation : la dégarnisseuse rail-route ou les wagons autostoskeurs déchargeurs (WAD) pour ôter le ballast ou le transporter.

Durant les périodes de travaux, SNCF Réseau renforce l’information auprès des voyageurs en mettant en place une signalétique conséquente, mais aussi des affiches, flyers, etc. ou en communiquant en gare ou sur les sites dédiés. Des agents sont à disposition pour les guider vers les moyens de substitution mis à leur disposition.