Publiée le 22/04/2013 - Mise à jour le 19/05/2015
Passer la zone des réseaux sociaux

Nîmes inaugure le viaduc de Courbessac

Avec la livraison du viaduc deCourbessac, Réseau Ferré de France met Alès à 30 minutes de Nîmespar trains directs.

Des trains plus nombreux, plus réguliers, des horaires plus fiables, des liaisons plus rapides… depuis le 25 mars dernier, les voyageurs circulant entre Nîmes et Alès peuvent constater les résultats de trois ans de travaux sur cette ligne. Officiellement inauguré le 11 avril, le viaduc de Courbessac est la clef de voûte du projet de modernisation de l’étoile ferroviaire de Nîmes. Cette dernière est le système en 5 branches articulé autour de la gare de Nîmes-centre et qui dessert une partie importante du territoire gardois.

La réalisation de ce viaduc permet une liaison directe et sans retournement entre Nîmes et Alès. Auparavant les trains devaient aller jusqu’à l’entrée du triage de Courbessac, puis effectuer un demi-tour afin de poursuivre de leur trajet. Cet ouvrage de 1100 m de long (620m pour le viaduc proprement dit) a été conçu de manière à se fondre le plus discrètement dans le paysage urbain, notamment grâce à un profil très fin et bas sur l’horizon.

Optimisation de la circulation des TER

Aux côtés de la réalisation de ce viaduc, le renouvellement de deux postes d’aiguillage, l’aménagement du point de croisement de Saint Césaire et la mise en place d’un système automatique d’espacement des trains sur la ligne visent à développer l’attractivité des trains régionaux.

Les voyageurs gagnent en effet 6 minutes sur le trajet entre Nîmes et Alès. Avec un temps de parcours de 30 minutes contre les 45 nécessaires pour effectuer le même trajet en voiture, le voyage en train devient vraiment compétitif. Grâce à cette liaison plus performante, Réseau Ferré de France s’attend à une augmentation annuelle de 50 000 voyageurs, soit de l’ordre de 10 %.

L’ensemble de ces travaux correspond à un investissement total d’un peu plus de 100 millions d’euros financés en partenariat avec l’Etat, la Région Languedoc-Roussillon, le Conseil Géneral du Gard et Réseau ferré de France.