Publié le 01/04/2015 - Mis à jour le 22/08/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan

Stratégique pour le développement économique, la mobilité et la desserte des territoires en Languedoc-Roussillon, la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan participe aussi à la construction du réseau transeuropéen, tant pour les voyageurs que pour les marchandises. Pour construire ce projet avec l’ensemble des parties prenantes, une concertation continue est mise en place. La Ligne nouvelle répond aussi aux objectifs locaux de croissance durable du Grenelle de l’Environnement.

Calendrier

2007

Reprise des études

2009

Débat public et décision de RFF (SNCF Réseau depuis 2015) de poursuivre le projet

2010-2015

Études préalables à l’enquête d’utilité publique

2016

Ouverture de l’enquête d’utilité publique

Deux enjeux : mieux se déplacer en Europe et en région, développer l’activité économique et le transport de fret

Le projet de Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan prévoit la création d’une infrastructure :

  • ouverte à la fois au transport de voyageurs et de fret (« ligne mixte ») de Montpellier à Béziers et de Rivesaltes à Perpignan (à confirmer pour ce 2e tronçon) ;
  • dédiée aux voyageurs de Béziers à Rivesaltes.

Par ailleurs, deux nouvelles gares verront le jour à l’occasion de ce chantier : l’une à l’est de Béziers, l’autre à l’ouest de Narbonne.

Ce projet vise à favoriser le développement économique, culturel et touristique des territoires desservis, en proposant davantage de dessertes et des trains plus rapides. La nouvelle ligne facilitera aussi la mobilité régionale (augmentation de la fréquence des TER).

Par ailleurs, cet équipement permettra le développement du trafic ferroviaire de fret, comme alternative à la route, dans la continuité du Contournement de Nîmes et Montpellier, et de la section internationale Perpignan-Barcelone. Enfin, cette ligne participera à la constitution d’un réseau transeuropéen et interrégional de LGV performant et structurant. En effet :

  • elle fera partie de l’arc méditerranéen reliant l’Espagne à l’Italie ;
  • elle offrira la possibilité de rallier l’Europe du Nord à grande vitesse (via Nîmes et Lyon).

L’arc ferroviaire méditerranéen

Chiffres clés

  • 155 km de ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan ;
  • 55 communes et 3 départements traversés ;
  • 42 M€ dédiés au financement des études préalables et à l’enquête d’utilité publique.

Vidéo(s)

Pêche d'étude sur la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan au canal des Clairs (juillet 2013)

Bilan de la concertation du projet de Ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan.

Respect de l’environnement : comprendre et préserver le patrimoine local

RFF étudie les milieux physiques naturels traversés par la future ligne Montpellier-Perpignan (hydraulique, géologie, cours d’eau, faune, flore, biodiversité...) Les recherches entreprises dans la région s’intéressent aussi au respect du patrimoine culturel et des activités humaines. Par exemple, une convention de partenariat a été signée avec la Fédération régionale des chasseurs (impliquée dans la protection et la gestion de la faune sauvage).

Par ailleurs, le projet est conçu pour répondre aux objectifs du Grenelle de l’Environnement pour la région Languedoc-Roussillon (ex. : alléger les besoins en énergie, impulser une croissance économique durable).

La concertation, une réflexion partagée à chaque étape du projet

RFF (SNCF Réseau depuis 2015) a mis en place une concertation continue autour du projet de Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan. Un large dispositif d’écoute et de dialogue a été instauré pour croiser les visions des acteurs concernés (élus, associations, acteurs socio-économiques, citoyens).

Partenaires du projet

Le projet de ligne nouvelle Montpellier-Perpignan est porté par SNCF Réseau, l’État et de nombreuses collectivités territoriales, à savoir :

  • la région Languedoc-Roussillon ;
  • les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales ;
  • les agglomérations de Montpellier, Agde, Béziers, Narbonne, Carcassonne et Perpignan.