Publié le 29/12/2016 - Mis à jour le 28/07/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Fin de la première étape des travaux de modernisation de la ligne Castelnaudary-Carcassonne

De janvier à mars, 35 km de voie ferrée ont été entièrement remis à neuf sur la ligne Castelnaudary Carcassonne. Un train usine a modernisé la ligne au rythme d'1 km par nuit, en renouvelant tous les composants de la voie (rail, ballast et traverses). Prochaine étape début 2018 pour la modernisation de la deuxième voie.

Calendrier

Janvier à Mars 2017

Modernisation de la voie dans le sens Castelnaudary - Carcassonne

Janvier à Mars 2018

Modernisation de la voie dans le sens Carcassonne - Castelnaudary

PÉRENNISER LES INFRASTRUCTURES

La ligne Carcassonne-Castelnaudary, située sur l’axe Toulouse-Narbonne, est une section d’environ 35 km. Chaque jour, 76 trains en moyenne circulent sur cette ligne à 160km/heure.
Du fait du passage répété des trains, les différents constituants de la ligne doivent être remplacés. Le renouvellement de la voie vise à garantir le niveau de performance de l’infrastructure, à assurer le confort des voyageurs et à optimiser la régularité.

Ces travaux sont programmés dans le cadre du grand Plan National de Modernisation du réseau ferroviaire. 

Leurs bénéfices sont multiples :

  • Moins de ralentissements, donc une meilleure régularité des trains ;
  • Un confort des voyageurs amélioré, grâce à une réduction significative des vibrations ressenties ;
  • Une sécurité renforcée, tous les passages à niveau de la ligne étant en cours de rénovation.
  • Des opérations d’entretien et de maintenance moins coûteuses pour les années à venir : les interventions seront en effet beaucoup plus limitées.

LE TRAIN-USINE

Pour réaliser ce chantier hors normes qui se déroule de nuit, un train particulier, le train-usine, procède en
4 étapes :

  • Le dégarnissage : enlèvement du ballast de la voie ;
  • La pose, qui permet de remplacer les traverses et les rails ;
  • Le relevage, ou la mise à niveau de la voie grâce à un ajout de ballast ;
  • La libération, qui permet de préparer le rail aux variations de température qu’il va subir.

Grâce à cet équipement, ce sont 1 000 mètres de voies qui peuvent être renouvelés chaque jour.

Entrez dans les coulisses du chantier en visionnant le reportage de France 3 de Alexandre Grellier et Frédéric Guibal 

 

CHIFFRES CLÉS

  • 35 km de voies neuves
  • 8500 tonnes de rail renouvelés
  • 35 000 traverses de béton (soit 11 500 tonnes) remplacées
  • 85 000 tonnes de ballast renouvelé
  • 100 millions d’euros investis par SNCF Réseau
  • 400 ouvriers dont 200 agents SNCF Réseau interviennent sur le chantier
  • 1 000 mètres de voies renouvelées chaque nuit

UN CHANTIER « DURABLE »

Le développement durable est placé au cœur de ce grand chantier. Toutes les composantes récupérées sur le chantier ne répondant plus aux spécificités techniques de SNCF Réseau seront traitées et revalorisées par des entreprises spécialisées.   

ANTICIPATION

Un tel chantier est planifié plusieurs années à l'avance. Un plan de transport spécifique a été élaboré pour les TER avec le Conseil Régional, autorité organisatrice des transports. Les horaires des trains ajustés ont ainsi pu être intégrés dans les fiches horaires. Tous les abonnés TER sont avertis, par mail et par SMS, avant le démarrage des travaux.

Les TGV subissent de légers rallongements de temps de parcours sur la zone en travaux, en raison des limitations temporaires de vitesse. Les horaires des billets, vendus seulement quelques mois à l’avance, intègrent ces modifications.

ACTEURS DU PROJET

  • SNCF Réseau assure la maîtrise d’ouvrage de l’opération : pilotage des études techniques, financement et maîtrise d’œuvre.
  • Le groupement d’entreprises Colas Rail – TSO réalise le chantier.

 l’une vient d’être renouvelée, l’autre ne l’est pas encore.
Voies avant et après modernisation