Publié le 08/12/2016 - Mis à jour le 24/10/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Modernisation de la ligne Cannes Grasse

Modernisation de la ligne ferroviaire Cannes-Grasse : interruption des circulations pour le lancement des travaux. En mars 2005, après 10 ans d’interruption, la réouverture de la ligne ferroviaire Cannes-Grasse avait été accueillie avec enthousiasme. Aujourd’hui, dans un contexte où le réseau routier connaît une importante saturation sur le littoral azuréen et où la demande en matière de trains du quotidien ne cesse d’augmenter, l’offre de service proposée doit être renforcée. Les travaux permettront une augmentation de la fréquence de desserte entre ces deux villes en facilitant l’insertion des trains en provenance de Grasse sur la ligne Marseille-Nice. C'est une réponse efficace aux usagers qui favorisera une plus grande fréquentation de celle-ci. Cette opération, déclarée d’utilité publique en 2012, offrira une meilleure qualité de service, dès sa réouverture le 10 décembre 2017, en doublant le nombre de TER. Ainsi, 2 TER par heure et par sens, contre 1 seul aujourd’hui, circuleront aux heures de pointe. Afin de réaliser ces travaux de modernisation de l’infrastructure, la ligne Cannes-Grasse sera fermée à compter du 11 décembre 2016, pour une durée de 1 an. Le programme de travaux comprend : - la création d’une voie d’évitement et d’un quai supplémentaire à la halte du Bosquet, sur la commune de Cannes, - l’allongement des quais des 5 gares et haltes du parcours à 220m, afin de permettre l’accueil des trains de dernière génération, - la suppression du PN5, sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux, - des aménagements végétalisés pour une insertion paysagère respectueuse de l’environnement. Inscrite au CPER 2007-2013, cette opération, d’un montant de 39 millions d’euros, est cofinancée par l’État, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, la commune de Mougins et SNCF Réseau. Ce projet une fois achevé participera activement au développement du territoire et fera de cette ligne modernisée, une nouvelle alternative à la route. AVANCEMENT GÉNÉRAL (en date du 1er septembre 2017) La mise en service ferroviaire du projet est prévue le 10 décembre 2017. Des travaux sur l’ouvrage et l’avenue de Cannes se poursuivront jusqu’en août 2018. La découverte de terrains meubles sur la partie sud du Bosquet (commune de Cannes) a conduit à interrompre momentanément les travaux dans ce secteur. Un plan de rattrapage de planning a immédiatement été mis en œuvre par SNCF Réseau (nouvelles solutions techniques, modification du phasage des opérations, mesures d’accélération...). Ce plan a porté ses fruits et a permis de finaliser dans les délais impartis l’infrastructure (pose des voies et des caténaires) indispensable au démarrage des essais signalisation. Ces essais ont donc pu démarrer comme prévu au planning général. La pose des voies ferrées sur l’ouvrage de l’avenue de Cannes est prévue au mois de novembre. LE PASSAGE A NIVEAU N°5 Les travaux de suppression du PN5 et son remplacement par un pont rail se poursuivent conformément au planning malgré la découverte au mois de juin d’un réseau amianté. Ce réseau, situé sous le futur pont, a dû être désamianté en urgence. Des mesures d’accélération et des modifications du phasage des travaux ont été décidées par l’ensemble des financeurs du projet afin de ne pas retarder le projet. POINT DE VIGILANCE : MISE EN PLACE D’UN ALTERNAT DE CIRCULATION DU 9 OCTOBRE AU 3 NOVEMBRE 2017 Les travaux de suppression du passage à niveau N°5 entre les communes de Mouans-Sartoux et Mougins impose la mise en place d’un alternat de circulation sur l’avenue de Cannes. De forts ralentissements routiers sont à prévoir. Un itinéraire de substitution est conseillé, via la pénétrante (voir carte ci-dessous). TRAVAUX SUR LES QUAIS DE LA GARE DE MOUANS-SARTOUX Les travaux d’allongement des quais, permettant d’accueillir des TER de grande longueur (220m), sont maintenant terminés. La pose des équipements sur les quais (abris, bancs, écrans, etc) est prévue de septembre à décembre.

Calendrier

10 août 2012

Déclaration d'Utilité Publique

23 août 2012

Arrêté rectificatif

Septembre 2016

Installation du chantier

Août 2016 – janvier 2017

Travaux de déviation des réseaux en vue de la suppression du PN5

7 décembre 2016

Pose de la première pierre par Christian ESTROSI, Président de la région

11 décembre 2016

Fermeture de la ligne aux circulations de trains

Janvier à fin novembre 2017

Réalisation des travaux

Fin novembre – 10 décembre 2017

Mise en service technique du projet, circulation de trains d’essais

Décembre 2017

Inauguration et mise en service

Une véritable alternative à la route

L’augmentation de capacité, un projet du CPER 2007-2013

La réouverture en 2005 de la ligne Cannes-Grasse a été accueillie avec enthousiasme par les usagers.

Dans un contexte où le réseau routier connaît une saturation importante et où la demande en matière de trains du quotidien ne cesse d’augmenter, le renforcement de l’offre de service actuelle (1 train par heure et par sens) est devenu indispensable.

Ainsi, dans le contrat de projet État-Région 2007-2013, l’amélioration de capacité de la ligne a été prévue, pour permettre une augmentation de la fréquence des TER.

Cette augmentation de fréquence nécessite l'aménagement de la halte du Bosquet avec la pose d'une seconde voie (dite d'évitement) et la création d’un quai supplémentaire, un allongement des quais dans les 5 haltes et gares de la ligne afin de permettre la circulation de trains plus longs. La suppression du passage à niveau n°5 sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux permettra d'améliorer la sécurité et la régularité des circulations.

Une phase de concertation s'est déroulée entre le 7 et 30 septembre 2009, suivie de l'enquête d'utilité publique s'est tenue du 13 février au 16 mars 2012.

 

Une offre attractive pour les voyageurs

La modernisation de la ligne Cannes-Grasse, à travers cette augmentation de capacité, offrira une meilleure qualité de service, dès sa réouverture le 10 décembre 2017, en doublant le nombre de TER.

Ainsi, 2 TER par heure et par sens aux heures de pointe circuleront, contre 1 seul aujourd’hui.

Cette augmentation de la fréquence des trains favorisera également une augmentation du nombre de voyageurs, le service étant plus performant et mieux adapté aux besoins de mobilité de ce territoire en développement.

Si les temps de parcours resteront identiques, l’augmentation du nombre de trains facilitera également les correspondances avec les trains Grandes Lignes en gare de Cannes.

Une fois réalisé, ce projet s’inscrira parfaitement dans la continuité des améliorations déjà apportées en décembre 2013, par la mise en service de la troisième voie entre Antibes et Cagnes-sur-Mer. 

La modernisation en chiffres

- 2 trains par heure et par sens en heure de pointe

- 38 allers retours par jour en semaine

- 44 allers retours le week-end

- 32 min de temps de parcours entre Cannes et Grasse

- 3 000 voyageurs attendus par jour

 

Les + pour l’usager

-  Une offre de service renforcée : meilleure fréquence de la desserte

-  Un trajet en train plus rapide et plus serein

-  La réduction des flux de véhicules sur la route entre Cannes et Grasse

-  Plus de connections avec les trains Grandes Lignes

 

Les travaux réalisés

Les aménagements et travaux prévus sur la ligne

Le chantier de modernisation de la ligne Cannes-Grasse se déroulera pendant toute l’année 2017. Il nécessite la fermeture de la ligne durant cette période.

Cette opération, d’un montant total de 39 millions d’euros, cofinancée par l’État, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes-Maritimes, la communauté d’agglomération du Pays de Grasse, la commune de Mougins et SNCF Réseau, prévoit les travaux suivants :

- création d’une voie d’évitement et d’un quai supplémentaire à la halte du Bosquet, sur la commune de Cannes,

- suppression du PN5 sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux,

- allongement des quais des 5 gares et haltes du parcours,

- des aménagements végétalisés pour une insertion paysagère respectueuse de l’environnement.

 

1 - Création d’une voie d’évitement et d’un quai supplémentaire à la halte du Bosquet, sur la commune de Cannes

Nature des travaux à réaliser :

- terrassement,

- réalisation de mur et soutènement de talus,

- pose de 350 mètres de voie nouvelle et électrification,

- dépose et repose de voie sur la voie principale,

- aménagement de plus de 300 mètres de quais,

- doublement du pont-rail du Bd Joseph Flory pour accueillir la voie d’évitement,

- prolongement du passage souterrain existant de 16 mètres,

- pose de 21 candélabres pour assurer l’éclairage du nouveau quai et du quai rallongé,

- modernisation de la signalisation.

 

Les aménagements réalisés dans le cadre du projet à la halte du Bosquet répondront aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, avec la pose d’1 ascenseur et la création d’une rampe pour accéder au passage souterrain.

 

2 - Suppression du PN5 sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux

Dans le cadre de cette opération, le PN5 situé sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux sera supprimé.

Cette suppression engendre :

- la création d’une trémie routière de 220 mètres de long,

- la réalisation d’un pont-rail,

- la dépose et repose de 50 mètres de voie,

- la réalisation d’une chaussée de 2 fois 1 voie séparée par un terre-plein central franchissable,

- la création d’un cheminement réservé aux modes doux, en surélévation par rapport à la chaussée pour respecter les normes PMR.

 

3 - Allongement des quais des 5 gares et haltes du parcours

Les gares et haltes de Grasse, Mouans-Sartoux, Ranguin, La Frayère et le Bosquet verront leurs quais allongés à 220 mètres pour permettre l’accueil des nouvelles rames TER Régio 2N.

Les travaux comprennent notamment :

- du terrassement,

- la pose de bordures et du revêtement de sol,

- la pose d’éclairages complémentaires et d’équipements de quais,

- des travaux sur le pont rail à la halte du Bosquet.

 

Les travaux en chiffres

- 12 mois de travaux

-  jusqu’à 100 personnes mobilisées sur le chantier

- 1 passage à niveau supprimé

- 1 voie d’évitement de 350 mètres, soit, 752 traverses béton, 2 617 tonnes de ballast, 800 mètres de rails et 2 appareils de voie

- 1 tranchée routière de 220 mètres

- Près de 700 mètres de quais allongés ou créés au total

 

Les principales entreprises du chantier

• Suppression du PN5 : Campenon TP – EITP – Eurovia méditerranée – TP SPADA – RAZEL BEC – BOTTE fondations ;

• Travaux dans les gares et haltes : RAZEL BEC – ESAF – INEO SCLE Ferroviaire

• Insertion paysagère : Botanica

• Murs végétalisés : Tracer Urban Nature

Des aménagements paysagers

Aménagements paysagers pour une insertion réussie du projet

Un soin particulier est porté à l’insertion paysagère de ces travaux qui ont un impact sur deux zones de chantier spécifiques : à la halte du Bosquet et au niveau de la nouvelle trémie créée pour la suppression du PN5.

Pour la halte du Bosquet, un aménagement paysager est prévu pour améliorer les abords de la halte et de son passage souterrain.

Dans le cadre de la création de la trémie routière sous la voie ferrée au niveau du PN5, un mur végétalisé habillera les parois de celle-ci.

Un projet cofinancé

Le montant global des travaux de modernisation de la ligne Cannes-Grasse s’élève à 39 millions d’euros.

Le financement de l’opération, inscrite au Contrat de Projets État-Région 2007-2013, se répartit ainsi :

État : 31%

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur : 28%

Département des Alpes-Maritimes : 24%

SNCF Réseau : 16%

Commune de Mougins : 0,5%

Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse : 0,5%